Interview de Christine, française habitant en Tunisie

Publié le : par

Nous recevons aujourd’hui Christine, une blogueuse française expatriée à Douz dans le sud tunisien. Elle nous raconte sa vie là bas ! Passionnée par la Tunisie, elle partage avec nous ses conseils, ses petits coins secrets et des infos bien pratiques sur ce pays.

Christine

– Christine, qui êtes-vous et d’où venez-vous ? On veut tout savoir !
Je suis française et j’étais enseignante dans la région d’Angers avant de découvrir le Sahara tunisien.

– Pourquoi avoir quitté la France pour la Tunisie ? Qu’est-ce qui vous a poussé à partir vivre là bas ?
En février 2000, j’ai fait une méharée en Tunisie, à partir de Douz.  Je suis partie en groupe une semaine dans le désert avec une équipe de chameliers et leurs dromadaires. shutterstock_77349520
Ça a été un vrai coup de foudre  pour le désert et pour cette petite ville saharienne au pied des sables où la vie est tellement paisible et chaleureuse. Pour moi, c’était clair : c’était ici que je voulais vivre. Deux ans plus tard, je m’y installais…

– Comment se passe votre vie au quotidien ?
Ce sont les cordonniers les plus mal chaussés : je passe beaucoup de temps derrière mon ordinateur ! Ça n’a pas toujours été le cas. Au début, j’accompagnai la plupart des groupes dans le désert et lors des excursions. Maintenant, les nombreuses demandes de voyageurs ne me permettent plus de passer de trop longs moments sans internet. Mais je profite des périodes plus calmes dans mon travail pour continuer à voyager dans toute la Tunisie. Bien que ce soit un petit pays et que je l’aie déjà sillonné de long en large, j’y découvre toujours plein de petits coins sympas que je ne connaissais pas !

– En tant qu’amoureuse de ce pays, quelles sont les activités insolites à faire : une nuit dans le désert, une balade en quad ou à dos de chameau, la découverte d’une oasis ? Pour simplifier, que nous conseillerez-vous à un non connaisseur ?
Pour la partie Sud du pays, oui, passer une nuit dans le désert est une activité insolite incontournable ! Pour ceux qui ont quelques appréhensions, je conseille de dormir sous tente dans un campement fixe à Ksar Ghilane. Pour ceux qui osent un peu plus, je les invite à tenter la nuit en bivouac en partant dans  le désert à dos de dromadaire avec une équipe de chameliers. Même en famille avec des enfants. Ils adorent et c’est une expérience d’une grande richesse tant pour les petits que pour les grands.
Je ne suis pas une fan de tout ce qui est moteur, mais pour ceux qui aiment, le sud tunisien est un grand terrain de jeu pour s’éclater en quad. Je leur conseille aussi un baptême de l’air en ULM à Douz au-dessus des dunes et de l’oasis.

– Et en ce qui concerne les lieux incontournables qu’il faut absolument visiter ?
Dans le sud : la région des ksour, une oasis et le désert, le Chott el Jerid et les oasis de montagne. Dans le nord : Mahdia et El Jem tout près, Tabarka et la côte nord pour ses plages désertes et sauvages, Carthage ou mieux, Dougga, pour les amoureux des vieilles pierres, la médina de Tunis ou celle de Sfax.
shutterstock_29084743

– La Tunisie est réputée pour sa culture gastronomique, savoureux mélange de saveurs méditerranéennes, africaines et orientales. En France, on connaît très bien le couscous, le tajine mais est-ce qu’il y a d’autres plats à découvrir ?
En fait, le tajine que l’on connait en France est marocain. En Tunisie, le tajine désigne une sorte de tortillas espagnole.  Le correspondant tunisien du tajine marocain est la koucha. Les autres plats à découvrir ? La brick, sorte de crêpe très fine farcie ; la gargoulette, plat mijoté dans une jarre ; la salade de poulpes, les plats de poisson… Vous pouvez aussi manger du dromadaire ! Pour les pâtisseries, goûtez aux cornes de gazelles de Tataouine, différentes de leur homonyme marocain, et aux makrouts de Kairouan.

– Enfin  pour finir, en tant que française expatriée, comment voyez-vous la situation de la Tunisie aujourd’hui ? Quels conseils donneriez-vous aux voyageurs qui souhaitent visiter ce pays. Les médias véhiculent une image d’un pays près à imploser : est-ce vraiment le cas ?
La Tunisie traverse une période difficile comme la plupart des pays européens actuellement : augmentation du chomage, augmentation des prix… A cela s’ajoute une incompréhension de la population face à quelques islamistes très peu nombreux mais qui font beaucoup parler d’eux. Bref, une profonde désillusion après l’euphorie de la révolution, une impression de ne pas voir le bout de ce printemps arabe commencé il y a plus de 2 ans maintenant…
Pour autant, la Tunisie n’est pas un pays dangereux, je suis loin d’être casse-cou et je m’y sens autant – sinon plus – en sécurité qu’en France ! Le Sud est toujours nonchalant et serein, les gens toujours aussi accueillants. Venez en Tunisie, sortez des hôtels, les Tunisiens vous attendent les bras ouverts…

Un très grand merci à Christine d’avoir pris le temps de répondre à nos questions, de nous avoir fait partager un peu de sa vie le temps de cette interview. Vous pouvez retrouver toute l’actualité et les conseils de Christine sur son blog  ou sur le Facebook/TerraNomadisTunisie.
À  très bientôt sur les routes de Tunisie !

3 commentaires

  1. Bonsoir Mme, permettez moi de vous demander conseils :le voudrai bien faire visiter a deux amis a moi le Sud Tunisien : : Tataouine , ksar ghuilen, douz Kebili Tozeur chebika et Tamerghza et cela en quatre jours cela j’espere entre le 01 / 12 / 2016 et la fin de decembre 2016… Je pense faire ceci avec ma voiture ou en l’androver et nous serons deux couples …..Merci d’avance .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *