Voyager en avion avec son animal de compagnie

Publié le : par

Vous avez prévu de partir en vacances très prochainement et vous vous posez la question : « Quoi faire de Médor ou de Félix pendant mes vacances ? » La réponse est simple : emmenez-le avec vous !

Faisons le point sur les formalités et les consignes à respecter afin que votre voyage (et celui de votre compagnon à 4 pattes) se passe le mieux possible.

Signalez la présence de votre animal lors de votre réservation
Au moment de la réservation de votre billet d’avion, n’oubliez pas de signaler au tour opérateur ou à la compagne aérienne que vous voyagerez en compagnie d’un animal de compagnie.
Si vous faites votre réservation par internet, il est nécessaire dans la rubrique « Remarques » d’apporter des précisions sur votre animal : la race, le poids et les dimensions du sac ou de la cage de transport.
shutterstock_97244024
Certaines compagnies aériennes vous demanderont très certainement des frais supplémentaires qui vous seront facturés le jour du départ. Si c’est possible, limiter les trajets avec des escales.

La cage de transport
Dans le cas où votre animal voyage dans une cage, il faut qu’elle soit homologuée et résistante aux chocs. La cage devrait comporter une étiquette avec vos coordonnées complètes (nom, prénom, adresse et n° téléphone) mais également le nom et le n°de tatouage de votre animal. Attention, le carnet de santé de votre animal doit être à jour. La cage de transport doit obligatoirement avoir une fermeture en fer. Pour des  raisons de sécurité, les cadenas sont strictement interdits.
shutterstock_157062857

Une fois à bord de l’avion
Sachez que seuls les animaux de moins de 5 kg peuvent voyager en cabine (mais attention cela peut varier en fonction des compagnies aériennes). Si votre cher compagnon voyage en soute, ne soyez pas inquiet ! Il voyagera dans un endroit chauffé et aéré. Sa cage sera bloquée et sécurisée de façon à ne pas bouger pendant le trajet.
Avant de partir, dans le cas où votre animal serait anxieux, demandez à votre vétérinaire de lui prescrire un calmant léger. Sachez que les oiseaux et les rongeurs sont en général interdits de vols, il vous faudra trouver une âme charitable qui vous le gardera le temps de vos vacances.

Voilà, vous êtes prêt(e) pour le voyage et pour la détente. Let’s go !!!
shutterstock_137997506

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *