Lutter contre le mal des transports

Publié le : par

Alors que les vacances sont souvent synonymes de bonne humeur, pour certains, les vacances commencent toujours par une étape que l’on aimerait bien zapper : le transport. En cause ? Le mal des transports qui touche de nombreux français. Difficile de lutter contre touche plus de 3 millions de Français !
Ce mal être est le résultat d’un conflit de perception des sens (vue, oui, équilibre interne).

Les symptômes
Scientifiquement appelé la cinétose, ce mal peut se manifester n’importe où : de votre arrivée à l’aéroport jusqu’à la descente de l’avion mais aussi en voiture ou en bateau.
Généralement, la personne est pâle, se sent fatiguée, elle est prise de nausées ou de vomissements. Elle se sent faible, en hypothermie parfois voire même en hypoglycémie.

Pour lutter  conte la cinétose
Si vous souffrez de cinétose, allez voir votre médecin traitant qui vous prescrira un traitement adapté pour le voyage.
Si vous êtes pris d’une crise pendant le transport, le médicament n’aura plus l’effet désiré. Dans ces cas là, le meilleur moyen pour rendre le trajet confortable est de :
– Mangez léger la veille du trajet
– Limitez les nuisances sonores
– Ouvrez les fenêtres durant le trajet pour changer d’air
– Faites des pauses régulièrement, toutes les 1h30
– Changez de position pour trouver celle qui apportera le moins de secousses
– Fermer les yeux, détendez-vous, cela vous aidera à stabiliser vos sensations
– Fixer l’horizon : concentrez-vous sur un point fixe extérieur au véhicule, regardez le plus loin possible. Cela détournera votre attention du mal être

Si  vous voyagez avec un enfant qui a le mal des transports, vous pouvez lui donner de l’homéopathie. Faites lui faire une bonne sieste/bonne nuit avant le départ, prenez lui ses jouets préférés qui détournera son attention de son mal être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *